Les futures sars du foot : Matias Ariel Fernandez

Ecrit par Brice

Catégorie : Football

MATIAS FERNANDEZMais qui sont les joueurs du futur, ceux qui nous feront rêver dans le futur qui seront les stars de la prochaine coupe du monde ou même de celle d’après…? Nous allons tenter de découvrir ces grands talents susceptibles de devenir les stars de demain. La seconde étape nous emmène à la découverte de la jeune recrue Argentino-chilienne de Villaréal.

Etape 2: Matias Ariel Fernandez.

Jeune garçon originaire d’argentine Matias arrive au Chili par la petite porte et sa jeunesse est selon lui un moment dur à passer. Ses parents habitent à la campagne pour le travail mais décide que pour s’en sortir leur fils devra étudier et pour cela il l’installe à Santiago del Chili où le gamin de 5 ans habitué à la campagne ne s’habitue pas du tout et d’où il essaye de s’échapper dés qu’il le peut. Peu à la fête dans cette ville il passe tous ces temps libres au centre sportif où il joue au football son sport favori… A son avis sa vie commence bien plus atrd au moment où il se rend compte, en rejoignant le club de Colo Colo, qu’il peut devenir joueur de football professionnel. Il réalise en effet un essai dans ce club un jour d’entraînement des séniors car l’entraîneur souhaite évaluer les recrues potentielles et il découvre alors celui qu’il appellera à partir de ce jour « son diamant ». Il est stupéfié par les talents de ce joueur et est abasourdi par son âge … 12 ans.


Il débutte à 16 ans en équipe première et réalise une première saison en pro de très grande qualité avec 10 buts en une vingtaine de présence ce qui est remarquable pour un milieu de cet âge. Celui que l’on surnomme « El Pelusa » ou « Matigol » convainc dés la première saison les admirateurs de Colo Colo et tous ceux qui le voient évolué au plus haut niveau que son potentiel et son talent sont dignes des rumeurs qui circulent à son sujet … Cette première saison 2005 et confirmé par celle de 2006 où il marque 20 buts pour une trentaine de matches joués et où il s’affirme malgré son jeune âge comme un vrai leader de son équipe. Grâce en grande partie grâce à lui Colo Colo réussit à combler ses fans en russissant à remporter le tournoi d’ouverture qui lui faisait défaut depuis un certain temps. Le jeune argentin est donc devenu le coqueluche du public réputé au Chilie qui a souvent manifesté son mécontentement devant un possible transfert même si il serait utopique de penser pouvoir garder le diamant argentin au sein d’un championnat si peu médiatique et au niveau relativement faible.

Celui qui mime le téléphone portable à chaque but a passer son été à étudier les sollicitations des clubs européens tout en paraissant ne pas vouloir quitter son club avant la fin de la saison chilienne ce qu’il a effectivement fait. Après avoir refusé de nombreuses offres s’approchant des 5 millions d’euros cet été ils l’ont vendu cet hiver pour 9 millions d’euros au club espagnol de Villaréal. C’est un pallier essentiel pour le jeune Fernandez si il souhaite devenir un très grand joueur, il va devoir confirmer les attentes issues des rumeurs à son sujet et réaliser les rêves du président de Villaréal qui souhaite que son club devienne un garnd d’europe et à moins long terme de fair eoublier le fiasco du transfert du toujours bléssé Robert Pires.

Quelles sont les caractéristiques de jeu de Matias Fernandez: c’est un joueur dons les forces principales sont une vision du jeu impréssionante et une technique extraordinaire. Il adore tenter une percée en solitaire et de profiter des ses talents de dribbleurs pour se faufiler à travers les lignes et pour se rapprocher de la surface adverses où il aime soit frapper (et il le fait très bien) soit réaliser la dernière passe parfaite pour un coéquipier souvent denué de tout marquage grâce aux provocations du jeune argentin. Humberto Suazo peut en témoigner lui qui en a tant profité… Son jeu, surtout s’y on y ajoute une grande maîtrise dans l’art de tirer les coups de pied arrêtés auquel il aime donner une trajectoire changeant et donc imprévisible de son pied favori et de qualité : le droit, se rapproche selon beaucoup d’observateurs et Matias Fernandez lui-même de celui de Deco. Selon toute vraissemblance son potentiel technique qui lui permet à l’occasion de marquer des buts fantastiques (visibles sur ce site ou sur YouTube) ou de réaliser des gestes de rêves va très vite faire parler de ce joueur qui déjà star en Amérique du Sud reste méconnu en Europe. Bonne chance à lui même si je doute qu’il en ait réellement besoin… et pourquoi pas être à l’origine du retour au premier plan avec l’excellent Alexis Sanchez de la sélection chilienne…


Le football a encore de beaux jours devant lui… Matias Fernandez aussi …

Un commentaire pour cet article I'd Love to Hear Yours!

  1. s’il va a santiago c’est parce que il avait fait un tournois,oú il a jouer contre colo colo et là on la remarqué, pas pour les études, il était beaucoup trop jeune,il a presque refusé parcqu’il ne voulait pas quitter sa mere et ne se voyait pas comme footballeur pro.Le mime du portable c’est pour dédier le but a sa mère qui se trouvait loin de santiago

Laissez un commentaire Here's Your Chance to Be Heard!