Pirates des caraïbes 3 : Jusqu’au bout de l’ennui

Ecrit par Brice

Catégorie : Cinéma & Série TV

Un des visiteurs les plus actifs de KickandBlog, j’ai nommé Boboshe, vient de me faire parvenir sa critique du dernier film de la saga Pirates des Caraïbes. FIIIRREEEEEEE

Pirates des Caraïbes

Mardi 22 mai restera une date à jamais gravée dans ma mémoire, une étape clé de ma vie d’étudiant, une journée charnière du cinéphile que je suis. Mardi 22 mai, j’ai assisté à l’avant première de pirate des caraïbes 3 : Jusqu’au bout de monde, le plus grand hold-up marketing et cinématographique de toute l’histoire du cinéma. Détrônant même Armageddon, si, si, je vous jure !
Commençons par le commencement. Avec PDC3, déjà, tu n’aura pas droit à un résumé des deux épisodes précédents, non ! Tu te dois de connaitre par cœur le scénario, les personnages et leurs relations ! Si tu ne sais pas ça, direct t’es mal.

Heureusement, en bon critique et pseudo-bloggeur que je suis, je t’offre un petit rappel des faits, histoire que tu fasses comme si tu comprenais le film : Alors, Jack Sparrow est banni. Pas mort ! Attention à la nuance : Quand t’es bannis, t’es encore un peu vivant, mais pas beaucoup. Tu es donc envoyé au pays des bannis et c’est pas cool cool tout les jours là-bas : Y a des crabes qui servent à rien, des doubles de soi-même, et pas d’alcool… Durrrrr.
La blondasse anorexique, One Day Acuvu, tartine L’Oréal on the face n’aime plus l’elfe, pourquoi ? Alors là compte pas sur moi pour t’expliquer, j’ai rien compris… Une histoire de fardeaux à porter apparemment et qu’on pourrait pas se partager. Enfin, à la fin ils se marient quand même mais ne peuvent tirer un coup que tous les dix ans. La ménagère catholique de moins de 50 ans peut donc se rassurer.
Le mec à tête de poulpe est détenu par le méchant pas beau Bekket. Il lui à chouravé le coffre ou y avait son cœur, et maintenant le poulpe c’est son super copain. Wokkké michel.
Tous les autres ont s’en fou, toute façon ils servent à rien à part se taper dessus à coup de sabres et à faire des blagues pas drôle. On finit avec la super boussole qui point vers ce que l’on désir le plus au monde, c’est-à-dire la porte de la sortie de la salle du cinéma pendant les 2h40 les plus longue de votre vie.

Pirates des Caraïbes

Maintenant qu’on est fixé, on peut attaquer le film. Et c’est parti pour un formidable voyage qui amène nos joyeux comparses du fin fond de la chine à la banquise inuit (Deux très belles ambiances soit dit en passant, les seuls point positifs du film) avant de finir au pseudo bout du monde. (Une vieille cascade en 3D sans saveur. Retournez voir les plans d’Apocalypto pour la qualité)
Niveau scénar. Soyons clair : Rien ne tiens la route. J’ai cru reconnaître le style de Benjamin, mon petit cousin de 8 ans, fan de GI Joe. Tout s’enchaine dans un beau bordel où on ne sait jamais pourquoi lui, d’un seul coup, il se bat contre ses copains, pourquoi il faut aller à tout prix ici ou là, etc. On trimballe le spectateur de baston en bastion, avec des scènes ou tout le monde crie « FIRRRE », au cas ou le mec au canon n’aurait pas compris ce qu’il faut faire. Mention spéciale à la sorcière noire qui au milieu du film se transforme en Gulliver. ( La drogue dans les pop-corn, c’est mal)
Le réalisateur croyait nous duper en mettant une grosse couche d’FX par-dessus son histoire creuse, raté… Même pas impressionnant : On nous ressort du réchauffé, la mer agitée, les méchants poulpes et les sables mouvants. Ca puducu ! En parlant de réchauffé, j’évoquerai bien la musique, mais rien que d’y penser, j’ai un tympan qui siffle…

En clair, la palme d’or de la pitance atomique, un futur carton au box office et un mal de tête qui vous suivra encore une bonne demi heure après le film.

6 commentaires pour cet article I'd Love to Hear Yours!

  1. tamtam dit :

    ouais c’est à peu près exactement comme ça que j’avais déjà trouvé le numéro 2, long, très long, trop long ; ainsi que nul très nul, trop nul?

    c’est sur pour ce troisième épisode ils se passeront de moi.

  2. Davidous dit :

    Moi j’ai bien aimé le deux et le trois est comment dire super long mais keith richards et johnny depp sont supra cool, pis la scene de fin est énorme rien a dire… apres comme tout, les gouts et les couleurs… c’est sur que si t’y vas avec l’idée de kiffer l’intrigue passe ton chemin, c’est juste de l’entertainment dude

  3. BenTx dit :

    J’y suis aussi allé dans l’optique de voir un film pop corn en laissant mon cerveau à l’entrée de la salle ; Je me suis rarement autant fais chier au cinéma depuis 10 ans :o
    Vive l’UGC illimité dans ces cas là :D

  4. TariO dit :

    Un film grandiose tout simplement malgré ses défauts de narration ! :)

  5. Norswap dit :

    Je concède que le scénario est carrément tordu, pas vraisemblable mais au point de vue de l’action/performance des acteurs/humour/effet spéciaux et parfois émotions, je l’ai trouvé pas mal du tout. Même meilleur que le premier. Je n’ai par contre pas vu le deuxième et il aurait effectivement fallu un petit rappel au début. Le film est clairement un pur divertissement qu’on pourrait parfois croire orienté vers un public enfantin. Quoi qu’il en soit, j’ai bien aimé.

  6. Gonzague dit :

    Vob : je n’irais donc pas le voir au cinéma. J’attendrais la disponibilité en bonne qualité sur le net..euh en vinyle

Laissez un commentaire Here's Your Chance to Be Heard!